LOGO MAIRIE.jpg

Bienvenue sur le site de la mairie de

SAINT-ROMAIN-LA-VIRVÉE

actualités.png

Points d'Actualité

Information Défense - Point de Situation Mai 2023

Sources :

https://www.defense.gouv.fr/operations 

https://www.diplomatie.gouv.fr/

https://www.gendinfo.fr/

 

 

LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE (LPM)

 

Les objectifs e la LPM 2024-2030 sont de garantir la crédibilité de notre dissuasion

Alors que les équilibres mondiaux sont bousculés, le spectre du nucléaire resurgit.

Si la doctrine de dissuasion française reste inchangée, les systèmes d’armes qui assurent son fonctionnement doivent, eux, rester crédibles.

 

Depuis 1964, les forces armées françaises assurent la permanence de la dissuasion nucléaire pour garantir la souveraineté et la liberté d’action de notre pays. Au fondement de la stratégie de défense et de sécurité nationale, l’arme nucléaire protège la France et les Français contre toute menace d’origine étatique dirigée vers ses intérêts vitaux, quelle que soit son origine et sa forme. Aujourd’hui comme hier, elle dissuade l’adversaire de miser sur le succès de l’escalade, de l’intimidation ou du chantage. À l’heure où l’Europe est le théâtre de combats, la dissuasion protège de la rhétorique nucléaire proférée par des États dotés.

Pour autant, la dissuasion nucléaire requiert un savoir-faire technologique de haut niveau et un investissement constant face à l’évolution des menaces. Cette exigence de performance nécessite l’étalement dans le temps des programmes d’armement, une vision à long terme permise par la loi de programmation militaire 2024-2030.

Modernisation des deux composantes de la dissuasion nucléaire

Par sa permanence à la mer, la force océanique stratégique (FOST) est une composante de la dissuasion nucléaire française. Elle dispose de quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) et de leurs missiles mer-sol balistiques stratégiques M51. Par tout temps, un SNLE est en patrouille, dilué dans l’immensité des océans. Il garantit à chaque instant la possibilité d’exécuter une frappe nucléaire ordonnée par le président de la République. Pour renforcer la posture dissuasive de la FOST, la LPM engage la poursuite des travaux pour l’entrée en service à l’horizon 2035 du sous-marin nucléaire lanceur d’engins de troisième génération (SNLE-3G) et l’évolution du missile balistique M51.

La composante aéroportée est, elle, constituée des forces aériennes stratégiques (FAS) de l’armée de l’Air et de l’Espace et de la force aéronavale nucléaire (FANu) de la Marine nationale. La LPM prévoit la rénovation des missiles nucléaires aéroportés ASMP-A et prépare la quatrième génération de missiles (ASN4G). Les travaux sur les prochaines générations d’avions seront engagés, comme l’évolution du Rafale standard 4 et la préparation de l’avion de combat du futur « New Generation Fighter ».

 

Pour en savoir plus sur la LPM :

https://www.defense.gouv.fr/loi-programmation-militaire-2024-2030-grandes-orientations


picto exercice ORION.png

EXERCICE « ORION »

 

La dégradation accélérée du contexte internationale en 2022 confirme la pertinence de cet exercice initié dès 2021, où le changement d'échelle et l'élargissement du spectre de l'engagement rencontrent les exigences du combat en Haute intensité (HI).

 

ORION est un exercice d’ampleur mené par les forces armées françaises pour se préparer aux engagements modernes complexes et pour montrer que la France possède des armées capables de combattre à haute intensité. C’est un type d’exercice unique qui implique plusieurs environnements et domaines, et qui inclut des acteurs et des entités au-delà du seul périmètre des forces armées.

 

Pour en savoir plus sur le déroulement :

https://www.defense.gouv.fr/operations/territoire-national/france-metropolitaine/exercice-orion-23

 

 

L'ENGAGEMENT DE LA FRANCE DANS LA CRISE LIEE A L'AGRESSSION DE L'UKRAINE PAR LA RUSSIE

 

Alliées fiables, crédibles et solidaires, les armées françaises sont pleinement engagées dans le renforcement de l’OTAN sur le flanc est de l’Europe. Elles contribuent activement aux missions de réassurance de l’OTAN avec des moyens adaptés, progressifs et réactifs, dans une démarche ferme, mais non-escalatoire.

 

En 2022, la France était nation-cadre de la NATO RESPONSE FORCE (NRF 22, force de réaction de l’OTAN). Les armées françaises ont alors déployé des capacités dès les premiers jours de l’attaque russe contre l’Ukraine, respectant leur contrat de manière proactive et déterminée, y compris par des contributions volontaires. Elles continuent de participer aux différents dispositifs mis en œuvre par l’OTAN avec près de 1200 militaires français déployés sur le flanc oriental de l’Europe.

 

Renforcement du flanc Est de l'OTAN

Depuis le 24 février 2022, début de l’attaque de l’Ukraine par la Russie, les Armées se sont mobilisées pour participer au renforcement de la posture dissuasive et défensive de l'OTAN sur le flanc oriental de l'Europe. Cet effort majeur passe par la réassurance de nos alliés de l’OTAN, le renforcement de nos dispositifs déjà engagés et la projection de nouvelles capacités.

 

Enhanced Air Policing

eAP s’inscrit dans le cadre des missions de police du ciel de l’OTAN dans les pays baltes dits « Baltic Air Policing » (BAP). Ces missions visent à garantir l’intégrité de l’espace aérien balte en temps de paix et la France y est régulièrement déployée depuis 2004.

Du 25 novembre 2022 à fin mars 2023, la France a déploie un détachement de 4 Rafale de la Base aérienne 118 de Mont-de-Marsan à Šiauliai (Lituanie). Ce déploiement intervient dans le cadre de la mission de police du ciel de l’OTAN baptisée Enhanced Air Policing (eAP).

L’engagement français au sein d’eAP s’inscrit dans la continuité de sa participation aux missions historiques de police du ciel de l’OTAN. Il contribue à réaffirmer la solidarité et le soutien de la France aux Etats baltes, alors que la guerre en Ukraine se poursuit. Ainsi, la France maintient, de manière prévisible et non agressive, une position ferme mais non escalatoire vis-à-vis de la Russie.

 

Enhanced Forward Presence - LYNX

En 2016, les Nations alliées ont décidé « de renforcer encore la posture de dissuasion et de défense de l’Alliance face au nouvel environnement de sécurité ». La présence avancée renforcée de l’OTAN (eFP - enhanced Forward Presence) consiste à déployer temporairement des contingents militaires dans les pays baltes et en Pologne. Suite à l’invasion russe en Ukraine, la France a renforcé l’eFP avec un sous groupement à dominante infanterie, spécialisé dans le combat d’usure en milieu difficile.

 

Mission AIGLE

La mission AIGLE est composée d’un Battle Group Forward Presence (BGFP), d’un détachement Air MAMBA, d’un détachement du génie et d’un Élément de soutien national (ESN). Un représentant national principal (SNR) assure le contrôle national sur l’emploi de ces détachements, et veille à leur intégration dans les plans de défense roumains.

Dès le 28 février 2022, à peine 4 jours après l’invasion russe, les armées ont déployé le bataillon « Fer de lance » de la Force de réaction rapide de l’OTAN dans le cadre de la mission AIGLE. La mise en place sur très court préavis du bataillon à Constanta a permis de déployer en quelques jours une force de plus de 500 militaires.

 

Enhanced Vigilance Activities

En Pologne, Bulgarie, Roumanie et Croatie, les Armées contribuent aux missions de défense aérienne du flanc oriental de l’Alliance atlantique. Engagés à partir des bases de Mont-de-Marsan et d’Istres, les Rafale et ravitailleurs de l’Armée de l’Air et de l’Espace conduisent des missions quotidiennes. Ces opérations aériennes de longue durée sont placées sous le contrôle opérationnel de l’OTAN, et s’effectuent en coopération avec nos alliés présents dans le ciel européen.

 

Activités du GAN dans la posture dissuasive et défensive du flanc Est (Groupe aéronaval)

La guerre entre la Russie et l’Ukraine s’inscrit dans la durée. Elle représente une menace majeure pour la stabilité et la sécurité de l’Europe et de l’ensemble du bassin méditerranéen. La France, puissance d’équilibres et acteur militaire de premier plan, déploie son Groupe aéronaval (GAN), aux côtés de ses alliés et partenaires stratégiques en Méditerranée et en océan Indien, zones d’intérêts majeurs pour la France, l’Europe et l’OTAN.

Face aux démonstrations de puissance des principaux compétiteurs de la France et de l’Europe, le groupe aéronaval signale les capacités de la France à intervenir avec ses alliés en maîtrisant toute escalade. La mission ANTARES prépare également les armées à l’engagement de haute intensité avec nos alliés, dans tous les milieux et champs.

Le GAN, outil de puissance, contribue directement au renforcement de la posture défensive et dissuasive de l’Alliance sur le flanc Est de l’Europe, ainsi qu’aux actions de la coalition dans le cadre de l’opération INHERENT RESOLVE (OIR) au Levant. Ainsi, les armées françaises font face avec détermination et professionnalisme aux contestations actuelles dans une logique non-escalatoire. Grâce à sa mobilité stratégique et sa maîtrise des espaces aéromaritimes, le GAN démontre son agilité en garantissant la liberté d’action et renforçant l’appréciation autonome de situation de la France.

Le GAN contribue directement aux opérations en cours et permet aux armées françaises de se préparer aux engagements de haute intensité aux côtés de nos alliés et partenaires stratégiques.

 

Pour en savoir plus sur les points de situation actualisés des opérations extérieures :

https://www.defense.gouv.fr/operations/point-situation-operations

 

 

 

SITUATION EN AFRIQUE

 

Forces françaises au Sahel -  Bande sahélo-saharienne

Depuis 2013, la France agit pour la stabilité et la sécurité des pays du Sahel.

Les armées françaises restent engagées auprès de leurs partenaires africains dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Ce dispositif militaire français est co-construit avec nos partenaires régionaux et s’adapte en permanence à leurs besoins et à leurs volontés.

 

Afrique de l'ouest

La présence française en Afrique de l’Ouest se concentre au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Ces forces de présence françaises ont pour missions d’assurer la défense des intérêts français et la protection de nos ressortissants, d’appuyer nos déploiements opérationnels dans la région et de contribuer à la coopération opérationnelle régionale.

La France déploie également, depuis 1990, un à deux bâtiments de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée dans le cadre de l'opération CORYMBE 

 

Afrique Centrale

La présence française en Afrique centrale se présente sous la forme des forces de présence françaises au Gabon, conformément aux accords de défense signés en août 1960. 

 

Afrique de l'Est

Les armées sont présentes en Afrique de l'Est à travers la force de présence française stationnée à Djibouti. Elle constitue le contingent le plus important de forces de présence françaises en Afrique et la seule base opérationnelle avancée française sur ce continent.

 

 

MONDE

 

GRAND LEVANT

La présence française au Grand Levant se traduit par le déploiement de forces armées dans le cadre des opérations CHAMMAL, partie française d'Operation Inherent Resolve, et AGÉNOR, volet militaire de l’initiative European-led maritime awareness in the Straight of Hormuz (EMASoH). Des forces françaises sont également stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU) afin d'appuyer les moyens militaires français déployés dans le golfe Arabo-Persique et le nord de l’océan Indien.

 

Asie-Pacifique

L'armée française conduit des missions dans la zone Asie-Pacifique notamment en s'appuyant sur ses forces de souveraineté. 

 

Forces armées de Polynésie française

Les forces armées en Polynésie française (FAPF) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis la Polynésie française. Elles constituent le principal point d’appui à dominante maritime du théâtre « Asie - Pacifique »en lien avec les forces armées en Nouvelle Calédonie (FANC).

 

Forces armées en Nouvelle-Calédonie

Les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis le département de Nouvelle-Calédonie. Elles constituent le principal point d’appui aéroterrestre du théâtre Pacifique, en lien avec les forces armées en Polynésie Française (FAPF).

 

AETO/ECC

La mission AETO est la contribution française à la mission Enforcement coordination cell (ECC) qui vise à faire appliquer l’embargo contre la Corée du Nord. L’objectif est de reporter toute activité suspecte de navires marchands dans la zone et d’identifier les manœuvres d’approvisionnement à couple entre navires marchands et navires nord-coréens.

 

Océan Indien

L'armée française conduit plusieurs missions dans la zone de l'océan Indien notamment en s'appuyant sur ses forces de présence et de souveraineté.

                       

Forces françaises aux Emirats Arabes Unis

Le 15 janvier 2008, un accord intergouvernemental fixant la création d’une implantation militaire française permanente a été signé. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique, consolidé par les Livre blancs successifs qui ont défini la région comme une zone d’intérêt majeure. Inaugurée le 26 mai 2009, l’implantation militaire française aux EAU, mieux connue sous le nom de forces françaises aux EAU constitue l’une des cinq forces de présence françaises à l’étranger.

 

Pour rappel

Avec 700 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le Golfe arabo-persique et le nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.


Forces armées dans la Zone-sud de l'océan Indien

Les forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre les menaces régionales, telle que la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

 

CTF 150

Force opérationnelle depuis novembre 2002, la Combined Task Force (CTF) 150 est l’une des forces de la coalition multinationale des Combined Maritime Forces (CMF), dirigée depuis Bahreïn. Des frégates françaises sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN sont régulièrement déployées dans le cadre de ces missions de lutte contre le trafic de stupéfiants dans le Nord-Est de l'Océan Indien.



Sur le territoire national

 

Ø  SENTINELLE

 

L’opération SENTINELLE reste maintenue à son plus haut niveau, avec un dispositif réactif, adaptable et dynamique, qui permet de répondre aux besoins des autorités civiles exprimés dans le cadre des réquisitions

La force Sentinelle constitue une opération interarmées en appui des forces de sécurité intérieure, visant à protéger les Français et à sécuriser les sites les plus sensibles à Paris, en province et dans les DOM/COM. Les effectifs de Sentinelle sont mobilisés pour appuyer les forces de sécurité intérieure et de la sécurité civile. Les forces armées agissent en complémentarité et en coordination avec les forces de sécurité intérieure.

  

Ø  Opération HEPHAISTOS

 

Chaque année, le sud de la France est confronté à des incendies de grande ampleur qui nécessitent la mobilisation des moyens de l’État. Dans ce cadre, et depuis 1984, un protocole est signé entre le ministère de l’Intérieur et le ministère des Armées dans lequel les Armées s’engagent aux côtés des formations de la sécurité civile : c’est l’opération HEPHAISTOS.

 

Ø  Forces armées aux Antilles (FAA)

 

Les forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis la Martinique, la Guadeloupe et les îles du nord (Saint-Martin et Saint-Barthélemy). Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Caraïbes, en coordination avec les forces armées en Guyane (FAG) avec lesquelles elles partagent la zone de responsabilité permanente (ZRP) Amérique latine – Caraïbes. Le bassin maritime de cette ZRP est d’une taille équivalente à deux fois la surface de la mer Méditerranée avec une zone économique de 138 000 km².

 

Ø  Forces armées en Guyane (FAG)

 

Bilan 2022 des actions de lutte contre la pêche illégale.

En 2022, dans le cadre des actions de lutte contre la pêche illégale, les moyens maritimes des Forces françaises en Guyane (FAG) ont été déployés durant près de 325 jours en mer pour l’ensemble des bâtiments.

 

Lors de ces déploiements, les équipages de marins et gendarmes maritimes ont mené des missions de police des pêches. Elles se sont caractérisées par près de 130 opérations de visite qui ont mené à 24 contrôles sur des navires en action de pêche potentiellement illégale, 11 déroutements avec destruction et 93 traitements administratifs.

Dans un effort interministériel de lutte contre la pêche illégale avec l’ensemble des services de l’État en Guyane, ont été saisis :

- 165 km de filets ;

- 1 400 kg de vessies natatoires

et près de 200 tonnes de poissons ont été saisis et détruits.

 

Ø  Application « Ma Sécurité »

 

Depuis mars 2022, l’application, « Ma Sécurité », regroupe les services de police et de gendarmerie.

Disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement d’applications habituelles et sur l’ensemble des téléphones, l’application « Ma Sécurité » permet d’accompagner l’usager vers la solution la plus adaptée à ses besoins.

Elle offre une nouvelle possibilité d’être assisté par un gendarme ou un policier, à toute heure de la journée.

On y trouve :

ü  Les services de pré-plainte et de signalement en ligne

ü  L’accès aux plateformes de démarches administratives en ligne

ü  L’ensemble des numéros d’urgence

ü  Les actualités et notifications locales de sécurité

ü  Un service de tchat 24h/24 et 7j/7 avec un gendarme ou un policier, directement dans l’application

ü  Des conseils de sécurité et de prévention suivant les thématiques intéressant l’usager

ü  Une cartographie des points d’accueil, des commissariats et des brigades de gendarmerie à proximité, ainsi que leurs coordonnées et horaires d’ouverture

ü  La plateforme de signalement des points de deal lancée début 2021, notamment à l’origine de plus de 10 000 signalements

ü  L’application « Ma Sécurité » apporte des réponses concrètes, facilite les échanges avec la gendarmerie et la police. Elle donne la possibilité d’alerter plus rapidement les forces de sécurité à proximité.

 

Pour télécharger l’application :

QR code.png

SERVICES PUBLICS 33

Effectuez vos démarches en ligne

logo_40.png

NUMEROS D'URGENCE

samu                                          15

pompiers                                    18

gendarmerie                              17

service urgence européen  112

114-Vignette-site.png

NUMEROS UTILES

pharmacie de garde         3227

-

Centre anti-poisons

05 56 96 40 80

-

SOS médecins

St André de Cubzac

05 56 48 75 59

-

Maison médicale de garde

CHU Libourne

05 56 48 75 59

DEFIBRILATEUR

défibrilateur.png

Sur la façade de la Mairie

Adresse : 2 place de la Mairie

Téléphone : 05 57 58 21 38

E-mail : mairiestromainlavirvee@wanadoo.fr

Du lundi au jeudi : 9h - 12h

Vendredi : 14h - 18h

Site management